MON

blog

Nuit couleur larme de Borja Gonzalez




Auteur : Borja Gonzalez

Genre : bande-dessinée, fantastique


Éditions : Dargaud

Parution : 28 Mai 2021

Pages : 144


Série : non


Prix : Ebook : 13,99€ - Papier : 19,99€

Achat : Cultura - Nuit couleur larme


Résumé :

Dans une ville théâtre d'une vague de disparitions soudaines et inexpliquées, Teresa est libraire spécialisée en fantastique, occultisme, horreur. Une de ses clientes régulières est Matilde, jeune fille timide habillée comme une otaku. Une nuit, dans la forêt, Teresa lance une incantation trouvée dans un livre et fait apparaître Laura, une démone dont le pouvoir est de réaliser le vœu de qui l'a appelée. Mais Teresa ne sait pas quoi demander ! Or, Laura ne peut repartir sans réaliser sa mission. Commence alors une cohabitation des plus étranges, souvent drôle, toujours décalée…


Avis lecture :

Lue dans le cadre d'un service presse, voilà une bande-dessinée qui a de quoi surprendre par sa mise en forme très épurée. Les personnages sont dénués de toute expression visuelle car ils n'ont tout simplement pas de visage.

Visuellement, j'adore ! J'aime l'idée de parvenir à rendre des personnages sans visage expressifs. Cela m'a fait penser à l'univers de Misstigri, artiste peintre que je suis depuis de nombreuses années, à l'univers féminin très marqué et qui créait des œuvres magnifiques avec des personnages sans visage complet. Aujourd'hui, l'artiste a fait évoluer ses dessins mais lorsque je l'ai découverte, voici le type d'oeuvres qu'elle réalisait :


Souffle Pourpre de Misstigri

Sur ce, parlons maintenant de l'histoire de Nuit Couleur Larme. Teresa, une libraire spécialisée dans le paranormal compte parmi ses habitués (pour ne pas dire sa seule habituée), Matilde, une jeune femme passionnée elle aussi par tout ce qui touche au domaine de l'étrange et de l'inexpliqué.

Et puis un jour, alors que Teresa lance une incantation en pleine forêt, Laura, un démon qui exauce les vœux de celui ou celle qui l'invoque, apparaît. Sauf que Teresa n'a aucune idée de ce qu'elle souhaite. Du coup, Laura ne peut pas repartir. C'est là le début d'une cohabitation étrange mais aussi drôle et attachante.


Sur l'histoire, je ne peux pas dire que j'ai été vraiment conquise car on ne sait pas trop où veut nous mener l'auteur. Mais je n'ai pas détesté non plus, loin de là ! C'est juste que je suis un peu perdue, je ne suis pas sûre de tout avoir compris. Par contre, pour ce qui est des dessins, j'adore ! J'ai surtout aimé pour l'ambiance, jamais oppressante alors même que les couleurs utilisées sont sombres. Elles oscillent d'une page à l'autre entre le bleu, le gris et le noir avec des touches de rose et de jaunes, plus peps, et font ressortir à merveille les émotions de nos trois héroïnes, pourtant sans visage. N'attendez donc pas d'action ici, l'histoire se déroule tout en douceur, sans accro pour nous mener à un dénouement inévitable, qui ne surprend certes pas mais qui est tellement bien amené qu'on ne pouvait imaginer autre chose.


Conclusion

Lire Nuit Couleur Larme, c'est un peu comme se laisser porter sur une rivière par un doux courant. On connaît la destination mais pas les étapes. Ne reste plus qu'à profiter du voyage.


Extraits :