top of page

MON

blog

Luna de Serena Giuliano


Auteur : Serena Giuliano

Genre : contemporain


Éditions : Le Livre de Poche

Parution : 2 Mars 2022

Pages : 256


Série : non


Prix : 8,40€


Résumé

« J’attrape ma valise et me dirige vers ce qui était autrefois ma chambre. J’ouvre les volets : il y a le balcon, puis la mer, le Vésuve, et toute la baie. Je me retrouve face à mon enfance et à mes souvenirs. » Luna arrive à Naples contre son gré : son père est gravement malade. Rien, ici, ne lui a manqué. Ses repères, ses amies, son amour sont désormais à Milan. Alors pourquoi revenir ? Pourquoi être au chevet de son papà, au passé trouble, et avec lequel elle a coupé les ponts ? Mais Napoli est là, sous ses yeux : ses ruelles animées et sales, ses habitants souriants et intrusifs, sa pizza fritta, délicieuse et tellement grasse, son Vésuve, beau et menaçant… Est-il seulement possible de trouver la paix dans une ville si contrastée ? Et si ce retour aux sources sonnait finalement l’heure de l’apaisement ?



Avis lecture

Il y a des auteurs à côté desquels il est difficile de passer. Serena Giuliano se retrouve régulièrement en tête de gondole ces derniers temps. Face à la promesse d'une histoire douce et rafraîchissante, aux dépaysement garanti, je me suis laissée tenter. Le roman est relativement court et disponible en version audio, lu par l'auteur elle-même.

J'ai donc profité d'un aller-retour en train sur Paris pour découvrir Luna.

Je venais de terminer la version audio de Sarà Perché Ti Amo, que j'ai apprécié, notamment pour ses descriptions de l'Italie. Et si je n'ai pas été transcendée, l'écoute était agréable. Avec Luna, je m'attendais donc plus ou moins à la même chose. Sauf que... ça n'a pas marché du tout pour moi.


Luna doit un jour revenir à Naples car son père, avec qui elle n'entretenait plus aucune relation, est gravement malade. Or, Naples ne lui manquait pas. En quittant Naples, c'est son passé qu'elle fuyait. Y revenir, c'est retrouver des souvenirs, des personnes auxquelles elle ne souhaitait plus être confrontée. Alors pourquoi être revenue ? Nous le découvrons avec elle, au fil des pages. Son amour de Naples sera-t-il suffisant pour la réconcilier avec son passé ? Au détour d'une rue, à la table d'une pizzeria, auprès de ses amies, de sa famille, Luna se rend compte à quel point tout cela lui avait manqué. Et si le passé était le passé et qu'il n'appartenait qu'à elle d'avancer ?


Si je ne m'attendais pas à une histoire particulièrement complexe, je m'attendais surtout à de l'émotion. Et là, rien.

Sur l'écoute en elle-même, je ne peux rien dire. Serena Giuliano est la voix de son propre roman et celle-ci est très agréable. Là où ça pêche pour moi, c'est le scénario. Je ne peux même pas dire qu'il a été laborieux de terminer ce roman, je n'en ai quasiment rien retenu. C'est la première fois que cela m'arrive, de passer à des kilomètres d'un roman. Pourtant, j'ai suivi l'histoire, je l'ai vraiment écoutée mais rien, absolument rien, ne m'a marquée. Aucune émotion, aucun attachement...

Alors certes, il y a de très belles descriptions de l'Italie, on sent tout l'amour de Serena Giuliano pour l'Italie. Mais pour moi, c'est malheureusement le seul trait que j'en retiens. J'arrive à peine à me souvenir des personnages, et je ne vous parle même pas de leurs prénoms ! Il y a une voisine sympathique, une cousine, un chat... Et ? Basta ! Quand je vous dis que je n'ai rien retenu, ce n'est pas une exagération (et pour une fois, mon côté marseillais n'a rien à voir).


Lorsque je suis allée lire d'autres avis après avoir terminé Luna, je me suis rendue compte que je n'étais pas la seule à être passée à côté de ce roman à cause de son histoire. Pour certains fans de l'auteur, ce serait même son roman le moins bon. Est-ce que cela m'incite à donner une chance à ses autres écrits ? Pas si sûre. Sarà Perché Ti Amo était sympa mais sans plus. Avec cette deuxième lecture, j'ai plutôt envie de laisser tomber, je crois tout simplement que les histoires de Serena Giuliano ne me touchent pas. Peut-être un jour, entre deux lectures intenses, je tenterai un autre de ses romans mais cela est peu probable.


Conclusion

Luna est une lecture facile et fluide mais qui à mes yeux était bien trop insipide. Je n'en ressors même pas déçue tant ce roman n'a suscité absolument aucune émotion chez moi. Je ne peux pas dire non plus qu'il s'agit d'un mauvais roman, Serena Giuliano rencontre pas mal de succès et c'est bien qu'elle a trouvé son public. Mais je n'en fais pas partie, ça c'est sûr.

Comments


bottom of page