MON

blog

La Carte des Confins de Marie Reppelin



Auteur : Marie Reppelin

Genre : fantasy, jeunesse


Éditions : PKJ

Parution : 06/05/2021

Pages : 454


Série : oui

Tomes : 1/2


Prix : Ebook : 11,98€ - Papier : 17,90€

Achat : Cultura - La carte des confins



Résumé :

Callie, une voleuse hors pair, est parvenue à s'emparer d'un compas marin enchanté. L'instrument permettrait de trouver la mystérieuse carte des Confins, un monde au-delà du nôtre dont personne n'est jamais revenu.

Explorer les Confins, c'est la certitude d'entrer dans la légende et le désir le plus cher de Blake Jackson, jeune capitaine de L'Avalon, le bateau pirate le plus redouté des mers. Prêt à tout pour obtenir ce qu'il veut, Blake va convaincre Callie de l'aider dans sa quête.

Devenus compagnons de route, le pirate et la voleuse vont peu à peu se dévoiler et s'apprivoiser. Mais le lourd secret que cache Callie pourrait bien ruiner leur seul espoir de mettre la main sur la carte... et bouleverser à jamais leur existence.


Avis lecture :

Si vous êtes sur les réseaux sociaux, il y a de fortes chances pour que vous ayez vu passer La Carte des Confins de Marie Reppelin. Et là, vous avez dû voir de tout en commentaires : des très élogieux, des moins élogieux, des vraiment pas élogieux. Ou alors, vous n'avez rien vu de tout ça et ce n'est pas grave non plus !


Pour ma part, j'ai vraiment tout fait pour éviter d'être influencée par les commentaires de tout le monde, pour éviter d'avoir des aprioris sur le roman. Mais j'avoue, j'étais vraiment curieuse de le lire. Il s'agit du premier roman de Marie Reppelin, connue sur les réseaux sociaux sous le pseudo de @Muffinsandbooks (Instagram).

L'histoire de Callie et Blake a d'abord été publiée sur Wattpad, réseau de partage de textes, avant d'être publiée chez Pocket Jeunesse.

Si je suis complètement honnête avec vous, j'avais déjà un apriori, à cause de Wattpad. On trouve beaucoup de choses sur ce site en termes d'écriture, surtout beaucoup de n'importe quoi. Non pas que je veuille vexer qui que ce soit ou manquer de respect mais nombre de récits piquent les yeux, ne serait-ce que par leur forme : fautes d'orthographe, de syntaxe et j'en passe. Et puis la cohérence et la crédibilité dans ces histoires sont souvent laissées de côté. Souvent, tout cela s'explique par le jeune âge de ceux qui publient (beaucoup d'adolescents pour beaucoup de fanfictions).

gif

Je ne veux pas généraliser non plus, il y a de très bons écrits. Mais voilà, quand je vois certains romans, à l'origine publiés sur Wattpad (ou autre site similaire) avant d'être portés par de grosses maisons d'édition à coup de "c'est LA révélation", je reste sur mes gardes. Ce n'est pas toujours gage de qualité... Ou, de manière plus terre à terre, la réalité ne correspond pas aux promesses de l'éditeur. Vous avez tout à fait le droit de ne pas être d'accord, ce n'est que mon avis.


Donc bon, forcément, je n'attendais pas quelque chose de fou pour La Carte des Confins à cause principalement de cet apriori. Et c'est peut-être pour ça que finalement, j'ai été plutôt agréablement surprise.


gif

Callie est une jeune femme en fuite. Pour survivre, elle s'est lancée dans le trafic d'objets non magiques. Un pirate, beau et à la renommée incontestable, a ouï dire qu'elle était en possession d'un compas très particulier, capable de le mener à la Carte des Confins, ces lieux jamais explorés, au point que beaucoup doutent de leur existence. Blake, ce fameux pirate, va donc s'arranger pour obtenir le compas. Mais Callie est dure en négociations. C'est le seul objet magique de son trafic, il vaut son pesant d'or. Les négociations prennent donc une tournure plus compliquée que ce que Blake espérait. Tellement qu'ils finissent par se faire repérer et Callie arrêtée. Eh oui, rien de légal dans cette transaction. Qui plus est dans un monde où la magie est interdite et ceux qui la pratiquent exécutés. Si Blake veut partir explorer l'inconnu, il lui faut le compas. Et libérer Callie, CQFD.

Callie, elle, est prête à tout pour échapper à son poursuivant. Alors, même si elle a du mal à supporter ce beau pirate, il est sa seule porte de sortie. C'est comme ça qu'elle se retrouve embarquée à bord de L'Avalon, navire de légende, dont Blake a hérité à la mort de son père. La relation entre nos deux héros commence fort.


Difficile de ne pas penser à Pirates des Caraïbes ici. L'influence est incontestable et Marie Reppelin l'admet sans problème. Ce qu'elle voulait, c'était exploiter davantage l'univers des pirates qui, à son sens, ne l'est pas assez dans les romans de Young Adult. Je suis d'accord avec elle. Mais, parce que oui, il y a un mais, j'ai été déçue sur un point : là où le 4ème de couverture promettait un roman d'aventures, c'est en fait une romance. Alors oui, il y a de l'aventure mais celle-ci n'est que la toile de fond et surtout, le prétexte pour le développement de la relation entre Callie et Blake.

Donc, petite déception de ce point de vue là, qui à mon sens, ne tient pas spécialement à l'auteur mais plutôt à l'éditeur, qui aurait dû adapter le synopsis au contenu. Donc La Carte des Confins est une romance young adult à bord d'un bateau pirate. Voilà. Au revoir Jack Sparrow, bonjour Elisabeth et Will !

Ça se lit facilement, très facilement même. Le récit est écrit au présent, dans des tournures de style simples mais efficaces (n'oublions pas le public visé). Est-ce qu'en tant qu'adulte, on ne peut apprécier le roman ? Je n'irai pas jusque-là mais pour moi, La Carte des Confins est le genre de livre que je lis entre deux lectures plus complexes (ce qui était le cas ici). Il n'y a rien de compliqué, les situations clichés s'enchaînent les unes après les autres, l'histoire est prévisible, bref, vous l'avez compris, rien de fou mais pour autant ça reste une lecture agréable..


Maintenant, si on y regarde d'un peu plus près, j'ai quelques réserves sur la construction de la relation de la jeune voleuse et du beau pirate. Tout va très vite, ils ne parlent pas énormément mais finissent par se comprendre et tomber fous amoureux en un rien de temps. Leur relation, pleine de sarcasmes et de piques en tout genre, va donc prendre au fil des pages une tournure de plus en plus niaise. Mais vraiment niaise, avec des phrases de gros lovers plus que clichées ! Et ça pêche sur la cohérence et la crédibilité du personnage de Blake. Don Juan version pirate, il enchaîne les coups d'un soir. Très macho, le voilà qui finit par tomber en pâmoison devant une petite voleuse, au point qu'entre l'homme présenté au début et celui de la fin, difficile de reconnaître Blake. Le jeune homme va même remettre en cause ses objectifs de toute une vie. Je n'ai pas trouvé ça très cohérent dans la mesure où c'est un personnage dur, très déterminé, capitaine d'une flotte de criminels (les pirates ne sont pas des enfants de cœur). Et le voilà complètement changé juste à cause d'une fille ? Pourquoi pas. Perso, je n'ai pas vraiment adhéré à ce point. J'aime les personnages entiers, qui restent cohérents avec eux-mêmes. Qu'ils soient détestables ou pas, c'est une autre question. Ce n'est pas parce qu'on a la pire des crapules en personnage principal que pour autant on ne peut pas l'apprécier. Apprécier un personnage ne veut pas forcément dire adhérer à ce qu'il fait ou dit. Je ne peux que citer en exemple les personnages de La Compagnie Noire de Glen Cook, dont les Dix Asservis, que j'adore, qui sont juste humainement horribles.

Pour en revenir à La Carte des Confins, ce manque de cohérence, cumulé au 4ème de couverture, ça fait quand même une petite déception. Mais comme je vous l'ai déjà dit plus haut, je n'avais pas d'attente particulière, donc finalement je me suis laissée embarquée dans l'histoire assez facilement.

Conclusion

La Carte des Confins est une romance young adult sans prise de tête, agréable à lire. Certes, il ne s'agit pas du roman du siècle mais ça n'en reste une histoire d'amour facile à lire, sur fond de piraterie.


Citations :

« Ma voix est calme, posée, un brin moqueuse, et ils se mettent aussitôt à chuchoter entre eux. On dit que les femmes sont des commères, mais ce n'est rien comparé aux pirates. »


« Je sens une douleur lancinante se répandre dans mon corps. Elle part de mon cœur, parcourt mes veines et retentit avec force dans mon crâne. Je me sens soudain très lasse. Est-ce que toutes les relations sont comme ça ? Est-ce qu'elles nécessitent toutes de se battre, d'arracher des promesses voilées, des confessions et des moments de paix ? Peut-être que ça n'en vaut pas la peine. »