top of page

MON

blog

Feuilles Volantes d'Alexandre Clérisse


Auteur : Alexandre Clérisse

Genre : fantastique


Éditions : Dargaud

Parution : 2022

Pages : 144


Série : non


Prix : Papier : 23€ - Ebook : 11,99€


Résumé

Trois personnages à trois époques différentes, avec un point commun : ils racontent des histoires avec des images. Un moine copiste du Moyen Âge invente un récit imagé et un procédé d'impression, un jeune garçon au 20e siècle découvre le pouvoir inouï de la bande dessinée, et sa fille au 21e siècle vit de la création virtuelle. Chacun éprouve les nécessités vitales de la création et doit affronter des dangers et désillusions propres à leurs époques…

 

Avis lecture

Lu dans le cadre du Challenge Netgalley, Feuilles Volantes est un roman illustré liant trois histoires à trois époques différentes.

Tout commence avec un petit garçon, Max, qui vit avec son père et qui rêve de devenir bédéiste. Passionné par les bandes-dessinées et croyant plus que tout en son projet, il nous fait partager l'histoire de Raoul, un moine copiste au Moyen Âge, qui s'interroge sur de nouvelles techniques d'impression, avant de faire un bond dans le futur, aux côtés d'une jeune femme dont on apprendra qu'elle est la fille du petit garçon.


Alexandre Clérisse propose un récit en forme de boucle temporelle, faisant passer le lecteur du présent au passé ou au futur, de la réalité à la fiction.


D'entrée, j'ai été intriguée par le schéma choisi par l'auteur et j'étais curieuse de voir comment toutes ces histoires imbriquées les unes dans les autres allaient nous emmener dans un voyage temporel déroutant.


Dès les premières pages, on est plongé dans un monde d'où se dégage une ambiance pleine de douceur, une douceur renforcée par l'aquarelle. Max est un adolescent passionné et déterminé à réaliser son rêve. Cependant, la réalité n'est pas simple et il va devoir en prendre conscience rapidement. Son rêve, il ne tient qu'à lui de le réaliser. Certains adultes ne l'en croient pas capable. A lui de les convaincre : l'histoire de Raoul a un potentiel énorme. Alors ok tout n'est pas parfait, c'est plein d'anachronismes et de petites incohérences. A Max d'apprendre comment on construit une histoire et à écouter les conseils et remarques des autres. Cette histoire, nous la découvrons au fur et à mesure de son écriture, au point d'être complètement immergé dedans et de voir les pistes se brouiller progressivement. Quelle est la réalité ? Quelle est la fiction ? Raoul est-il seulement un personnage tout droit sorti de l'esprit d'un petit garçon ? Ou bien est-il réel ? Mais alors, qu'en est-il de Max ?


Alexandre Clérisse nous emmène sur le chemin tortueux de la création. Si au début, les repères étaient assez clairs, au fur et à mesure de la lecture, ceux-ci s'estompaient, perdant un peu plus le lecteur dans des méandres créatifs. Puis Alexandre Clérisse semble lui-même s'être laissé emporté par sa propre création pour se perdre lui-même autant que son lecteur.

C'est donc avec un sentiment de plus en plus confus que la lecture se poursuit. Au point de ne plus réellement savoir ce qui relève de la réalité ou de la fiction, ayant perdu tout repère, spatial comme temporel. A l'approche du dénouement, un espoir se fait jour, l'espoir d'y voir plus clair, de comprendre toute la portée de cette histoire. Mais voilà, celle-ci laisse un goût d'inachevé au lecteur qui sera allé jusqu'au bout du chemin.


Conclusion

Feuilles Volantes est un joli roman illustré qui, pour moi, manque un peu de maturité. Si l'idée de départ était bonne, son développement reste assez brouillon et je me suis très vite retrouvée perdue, ne sachant pas vraiment où l'auteur voulait en venir. Et c'est dommage car une fois la dernière page tournée, c'est ce sentiment qui perdure.


Extraits




コメント


bottom of page