MON

blog

Aux Prémices de la Nuit, Tome 1 : La Ronde des Corbeaux de Ian Nale


Auteur : Ian Nale

Genre : dark fantasy


Éditions : Auto-édition

Publication : 13/07/2020

Pages : 560


Série : oui

Tome : 1/3


Prix : Papier : 18,99€ - Ebook : 4,49€

Achat : Cultura - La Ronde des Corbeaux


Résumé

Une ancienne prophétie désigne depuis longtemps le dernier Roi qui tiendra tête à la Nuit. Mais qui sera assez fort pour combattre la Mort ? Entre héros, héroïnes, Immortels, rois, reines. Les complots sont nombreux dans le royaume de Frey, les secrets bien gardés. L'heure approche où il faudra choisir son camp. Lutter pour le trône, ou lutter pour sauver le monde ?


Avis lecture

Voilà un roman fantasy comme je les aime : complexe, sombre, violent, épique ! La Ronde des Corbeaux de Ian Nale ne se contente pas de poser les bases d'un univers de dark fantasy. Non, dès ce premier tome, nous sommes projetés au cœur d'une lutte de pouvoirs entre de puissants seigneurs alors même qu'un mal ancien s'apprête à refaire surface... Vous pensez au Trône de Fer ? Oui, vous avez raison, ce premier tome d'Aux Prémices de la Nuit n'est pas sans rappeler la célèbre saga de George R. R. Martin. Pour autant, ne vous attendez pas à croiser Jon Snow. À la place, vous y croiserez d'autres héros, ou anti-héros, ou simples protagonistes ayant tous un rôle à jouer dans le sombre avenir qui se profile.


gif

J'ai eu un peu de mal à me plonger complètement dans la lecture du roman sur les 100 premières pages. Non pas à cause du style d'écriture soutenu, que j'ai vraiment beaucoup apprécié mais parce que les personnages étaient nombreux, les chapitres alternant les différents focus, et qu'il m'était parfois difficile de me les approprier. Cependant, cette mise en place, qui peut paraître longue, est vraiment nécessaire car le roman est très ambitieux et les positionnements stratégiques comme politiques des protagonistes sont vraiment complexes. Et c'est ce qui crée toute la tension du roman. D'un côté, des seigneurs avides de pouvoir et de l'autre, la Nuit qui arrive sans même qu'ils ne s'en rendent compte ou ne s'en soucient. Trop concentrés sur leurs propres intérêts, ils ne réalisent pas qu'un danger bien pire que leurs propres voisins arrive. Mais d'autres ont compris ce qui était en train de se passer. Seulement, seront-ils en mesure d'empêcher la Mort d'étendre son ombre ? N'est-il pas trop tard pour sauver le monde ?


J'hésite à vous parler plus en détail des différents personnages, de peur de vous dévoiler trop d'éléments de l'intrigue. Certains attirent la sympathie dans les premières pages alors que d'autres sont d'entrée de jeu détestables. Et puis les pages défilant, les complots et les trahisons se faisant et se défaisant, les crapules d'un chapitre deviennent les victimes d'un autre. Et ainsi de suite, telle une ronde sans fin. D'un chapitre à l'autre, j'ai été surprise, dérangée, révoltée, peinée... Mais toujours tellement happée par le récit qu'il m'était impossible de décrocher. Certes, il y avait quelques petites longueurs, mais le suspens est tel qu'elles sont très vites oubliées.


Attention cependant, le roman est particulièrement violent. Les protagonistes ne sont pas épargnés, pourquoi le lecteur le serait ? Les scènes décrites sont parfois d'une telle violence que certains pourraient être choqués. Alors si vous décidez de vous plonger dans cette lecture, préparez-vous à un récit très fort émotionnellement.

gif

Personnellement, j'apprécie ce type de fantasy mais elle n'est, à mon sens, à ne mettre qu'entre des mains averties. Qui plus est, sa complexité demande une attention soutenue du début à la fin et je pense me plonger dans une seconde lecture afin de mieux appréhender encore l'univers.

Conclusion

Avis aux amateurs du Trône de Fer, vous trouverez avec La Ronde des Corbeaux un récit épique, sombre et violent où tous les coups sont permis, alors même que la Nuit progresse à chaque seconde qui passe. Hâte d'avoir la suite !


Extraits

« Ce que tu vois, ce sont les Ténèbres et la Lumière s'affrontant depuis la nuit des temps. Chacun a la même force que son adversaire, et leur combat perdurera jusqu'à ce que ce monde s'éteigne. C'est de Maldron qu'est venue la noirceur sur mon royaume. Ce qu'il fit, je ne le déferai pas, car l'homme juste ne succombera pas aux pièges de mon enfant. En cela, il se montrera digne du cadeau qui l'attend par-delà. Dis-leur à tous qu'au dernier jour, je me tiendrai aux côtés du Cavalier Blanc. Je combattrai avec lui pour écraser son adversaire, ainsi que ceux qui le suivront. Par cela, les actes de Maldron tomberont dans le néant, tout comme la putréfaction de ses mensonges sur mon domaine. »


« - Qu'y a-t-il de mal à regarder en arrière de temps en temps ? C'est ainsi que nous nous définissons, et comme cela que nous pouvons nous améliorer.

- Tous les passés ne sont pas destinés à être explorés, lâcha l'Aigle en évitant calmement une racine d'un vieux chêne. »


« Entends-tu les cris qui s’élèvent dans les bois sombres ?

Entends-tu ces cris par-delà l’immuable pénombre ?

C’est le Roi de la Nuit et ses guerriers sans nombre

C’est le Roi de la Nuit par qui tout un jour succombe

Alors, cours, Garçon, surtout ne te retourne pas La Bête arrive en trombe sur tes pas Alors, cours Garçon, fuis ce sordide trépas La Bête finira bien par perdre ta trace. »