MON

blog

America Blues de Vincent Virgine


Auteur : Vincent Virgine

Genre : contemporain


Éditions : Les Indés

Parution : Février 2021

Pages : 192


Série : non


Prix : Numérique : 6,99€ - Papier : 15,90€

Achat : Cultura - America Blues


Résumé :

Vincent, le petit Frenchy venu soigner son vague à l’âme outre-Atlantique, fait la connaissance, à New York, de Clayton Mississippi, bluesman à mouvance électro dont la notoriété grimpe en flèche, et de Conny, ange blond tout droit sorti des seventies au volant de son van jaune d’œuf, dans lequel elle vit en mouvement permanent, au gré de ses inspirations. Une solide complicité naît aussitôt entre ces trois êtres à fleur de peau qui promènent le même regard lucide mais toujours plein d’espoir sur le monde et ses turpitudes. Cependant, tandis que Vincent et Conny ébauchent leur histoire d’amour, les aléas de la vie viennent tout bousculer et séparer le trio. Commence alors pour chacun un road trip à travers les États-Unis autant qu’un cheminement intérieur, au cours duquel, sans le savoir, ils resteront en étroit contact les uns avec les autres grâce à un fil invisible tissé par les rencontres qui jalonneront leur parcours. Alors on se prend à espérer que ce périple parfois labyrinthique les conduise aux retrouvailles et leur permette de faire enfin résonner à l’unisson leur note bleue.


Avec America Blues, Vincent Virgine semble nous convier à un voyage mélancolique, à une ballade jazzy cool rythmée par les standards du genre. Sans doute. Mais à travers les situations auxquelles sont confrontés ses personnages, tous écorchés vifs, il dépeint aussi et surtout, dans un style éblouissant, la violence d’une société impitoyable avec les plus fragiles, dans laquelle on se demande si la vie sépare vraiment toujours ceux qui s’aiment.


Avis lecture :

J'avais déjà eu l'occasion de découvrir la plume de Vincent Virgine avec Marvin, une série policière sous forme d'épisodes aussi déroutante que prenante (promis, je vous mettrai les chroniques sur le site). Quand la lecture d'America Blues m'a été proposée, je ne pouvais pas refuser. Merci à Vincent Virgine et aux Éditions des Indés !


America Blues, c'est quoi ? Tout d'abord, petit aparté sur le livre lui-même en tant qu'objet. J'ai vraiment apprécié sa qualité et sa couverture, qui retranscrit bien cette ambiance de road trip jazzy.


Et maintenant, l'histoire.

Vincent, après la dure perte de son père, retrouve peu à peu le sourire, grâce à Clayton, ce type plein d'entrain, blues man talentueux en pleine ascension et Connie, cette fille qui semble tout droit sortie des années 1970, qui illumine n'importe quelle journée par son sourire et sa joie de vivre. Leurs chemins vont se croiser mais ils vont être séparés par la suite. Le destin les réunira-t-il de nouveau ?


Dès les premières pages, j'ai été happée par l'ambiance jazzy du roman. Du coup, comme j'avais vu que la playlist du roman était en ligne sur Youtube, je l'ai mise en fond, histoire de profiter à fond. Si je connaissais déjà quelques titres, formation musicale oblige et parents adeptes de Jazz, sans être une grande connaisseuse pour autant, j'en ai découvert de nouveaux que j'ai vraiment apprécié.

Le résumé parle de périple labyrinthique. C'est exactement ce que j'ai ressenti. Au début nous suivons une voie, celle de Vincent, Clayton et Connie. Mais très rapidement, leur chemins se sépare et va partir en de multiples bifurcations. Toutes ces bifurcations en croisent d'autres. Et c'est à partir de ces dernières que progressivement nous allons remonter tous les chemins, à travers différents personnages. Des inconnus qui rapidement ne le seront plus. Tous les chemins mènent à Rome, on pourrait dire. C'est un peu la même chose ici. Quelque part, le hasard fait bien les choses ? À moins qu'il ne s'agisse de destin ? En tout cas, il y a un fil conducteur : l'espoir.

En tout cas, il est impossible de rester insensible aux situations des différents protagonistes. La vie n'est pas toujours facile. Elle est faite de hauts et de bas et certains sont plus durement touchés que d'autres. Or, tous ces personnages ont en commun une grande force intérieure qui leur permet malgré toutes les difficultés d'aller de l'avant. Peut-être que ce sont ces liens d'amitié qu'ils vont nouer qui leur permet de trouver la force d'avancer ? Ou peut-être que c'est le contraire, que c'est cette force qui leur permet de se lier et de ne pas sombrer ?


Conclusion

Un roman intime sur l'amitié sur fond de jazz. Un roman qui nous emmène sur les routes américaines, dans une aventure à la recherche de soi. Un roman sur la vie. Un roman sur la mort. Un roman empreint d'émotions. Un roman qui ne laisse pas indifférent.


Citation :

« L'un en urban cow-boy chanteur de blues, et l'autre en hippie coureuse de motos que j'imaginais en combinaison de cuir noir. Mais les deux avaient le même point commun. Ils étaient épris de liberté, sans port d'attache, toujours à vouloir faire quelque chose qui ne les retiendrait jamais longtemps au même point de non-retour, à vagabonder sous les soleils couchants et les nuits étoilées. »